CONSEILS SPÉCIFIQUES

Trucs et astuces pour réussir la mise au pré du cheval

Natural'Blanket

Le cheval est un animal qui a besoin de vivre en extérieur et de profiter du grand air. S’il est parfois impossible de proposer ce mode de vie de manière annuelle, il peut être envisagé de le mettre au vert quelques jours, semaines ou mois par an.

Pour cela, il est important de bien préparer cette transition afin qu’elle soit vécue le plus facilement possible.

Avant la mise au pré

prairie

On vérifie les vaccins : c’est important de voir si votre cheval est à jour dans son carnet de vaccination, surtout pour celui du tétanos qui peut être rapidement transmis en extérieur.

On fait un check-up complet : ce dernier permet de faire un « état des lieux » du cheval afin de remarquer un éventuel changement de morphologie lors de la mise au pré. Par ailleurs, si le cheval est ferré de l’arrière et qu’il va vivre avec d’autres équidés, il est vivement conseillé de demander à votre maréchal de lui déferrer les postérieurs afin d’éviter les risques de blessures entre les animaux.

On vérifie les clôtures : ces dernières doivent être en excellent état pour accueillir le cheval dans les meilleures conditions possibles. C’est-à-dire qu’elles ne doivent pas présenter de fils cassés ou de trous.
L’idéal est également d’éviter les barbelés qui peuvent causer des blessures importantes surtout chez les chevaux qui n’ont pas l’habitude de vivre en extérieur.

On adapte l’alimentation de son cheval : la mise au pré entraîne un chamboulement pour le système digestif du cheval, cela peut engendrer coliques et fourbures…
On en profite pour faire un vermifuge une dizaine de jours avant la mise au pré et on enchaîne par un drainant doux le Natural’Drain pendant 15 jours.

Pour soutenir le système digestif, on opte alors pour une cure de Natural’Digest au moins 15 jours avant la mise au pré et on continue le pot pendant les premières semaines au vert.

Pendant la mise au pré

On surveille le moral du cheval et son intégration : les premiers jours peuvent faire l’objet d’un chamboulement pour lui. Si vous le pouvez essayez de l’intégrer d’abord quelques minutes, puis quelques heures par jour avant de le mettre réellement au pré à la journée et/ou la nuit.

paddock

On vérifie l’état général du cheval : en effet, durant les premiers jours et sous l’effet de l’excitation, le cheval peut se blesser ou s’égratigner. Il faut donc être vigilant et garder toujours près de soi un tube de Natural’Balm.
De même, n’oubliez pas de vérifier tout le corps du cheval pour s’assurer qu’aucune tique n’est venue s’y loger.

On fait attention au niveau d’eau : et oui… un cheval ça peut boire jusqu’à 40L d’eau par jour, il est donc primordial de vérifier le niveau d’eau du bac de manière quotidienne et de vérifier qu’aucune bête n’est en décomposition dedans.

Dernier point, n’oubliez pas de lui laisser un abri pour qu’il puisse se protéger de la chaleur, des insectes ou des intempéries. On vous recommande également de vous munir d’un spray de Natural’Fly afin de repousser tous les insectes et de faire de ce moment au pré un véritable plaisir pour votre acolyte.