💡 [ Quart d’heure culture #20 ] 💡

Connaissez-vous la récupération active et son importance ? 🤓

Les muscles du cheval ont besoin d’énergie pour fonctionner. Son organisme va alors synthétiser lui-même le carburant nécessaire ! ⛽️#lanaturefaitbienleschoses

ℹ️ Cela représente 3 filières énergétiques différentes qui utilisent les nutriments provenants de l’alimentation (sucres, protéines, graisses) en fonction de l’intensité et la durée de l’effort. 🍽

En cas d’effort moyen (le plus commun au travail), la production d’énergie rejette un déchet appelé : acide lactique. 🔥

♻️ Ce composant est alors stocké dans les muscles pour être réutilisé en tant que matière première pour la production d’énergie lors d’efforts longs et peu intenses. Mais si sa concentration est trop élevée, il se retrouve dans le sang et engendre alors des troubles tels que des crampes, douleurs musculaires, chutes de tension, et est responsable par la suite des courbatures ! ⚠️

Il est alors important d’activer l’utilisation des lactates par un effort réduit (endurance) après un effort intense pour en diminuer sa concentration sanguine ! Cette filière énergétique, appelée aérobie, va alors libérer du CO2 au lieu de l’acide lactique.👌🏼
#retourencoursdebiochimie 😅

➡️ C’est la récupération active ⬅️

🐴 Elle consiste à trotter rênes longues pendant 5 à 15 minutes juste après l’effort à la cadence choisie par votre acolyte. 😇

Elle permet aussi de retrouver une fréquence cardiaque et respiratoire normale plus rapidement, et de faire descendre la température corporelle plus vite également 👍🏼

🤔 De premier abord, réaliser un effort pour récupérer d’un autre effort ne paraît pas très logique mais c’est finalement très important pour son bien-être !
#anepasnegliger