CONSEILS SPÉCIFIQUES

Pourquoi longer son cheval ?

Quel est l’intérêt de longer son cheval ?

La longe est une façon de travailler son cheval à pied.
Elle permet de varier les séances de travail de son acolyte et de voir sa locomotion ainsi que son évolution.
La longe est idéale pour muscler et assouplir son cheval autrement qu’en le montant.

Par ailleurs, il est intéressant d’utiliser la longe avant une séance de travail pour détendre un cheval un peu trop frais ou pour l’échauffer en douceur sans le poids du cavalier et les points de pression de la selle sur un dos sensible.
C’est aussi une excellente manière de créer un lien avec son compagnon.
Enfin, la longe est un outil très utile pendant le débourrage du cheval pour commencer à l’habituer à la selle, au filet et au cavalier.

Quelle séance de longe puis-je proposer à mon acolyte ?

L’idéal est de varier les séances de longe, pour que le cheval ne s’ennuie pas et pour pouvoir l’analyser sous plusieurs exercices :

– Vous pouvez proposer à votre acolyte une séance « classique » en travaillant sur les transitions entre allures et dans l’allure, ainsi qu’en variant les tailles de cercle pour l’assouplir.
– Vous pouvez aussi proposer une séance de longe avec des barres au sol réglées pour chaque allures.

– Lorsque votre cheval est à l’aise sur des barres au sol, vous pouvez également installer des cavalettis pour travailler sa musculature. Attention cependant à la durée de ce type d’exercice qui demande beaucoup au cheval, il est important de ne pas en abuser.
– IMPORTANT : Veuillez à toujours favoriser une attitude relâchée en extension d’encolure (tête vers le bas et en avant)

Par ailleurs, l’harnachement de votre acolyte (veillez à ce que l’utilisation soit correcte, qu’elle ne blesse pas le cheval et qu’elle soit adaptée à l’équidé) peut varier d’une longe à l’autre :

– Une longe en filet simple peut être idéale si vous débutez, mais pensez à retirer les rênes pour éviter qu’il ne se prenne les pieds dedans) avec ou sans surfaix ou en licol éthologique. Dans ce dernier cas, celui que nous utilisons pour les chevaux de la team, ne mettez pas d’enrênement.
– Puis vous pouvez lui mettre un enrênement comme un gogue, enrênement Pessoa, élastiques … que vous pourrez attacher à l’aide d’un surfaix.

Nous vous recommandons vivement d’échauffer votre acolyte avant de mettre l’enrênement. Pour une première fois, pensez à vous entourer de quelqu’un qui connaît votre cheval et qui sait utiliser ces outils pour pouvoir vous aiguiller. Si c’est la première longe avec enrênement pour votre équidé, préférez un réglage lâche et vérifiez ses réactions pour qu’il ne puisse pas se faire de mal.

Comment longer son cheval ?

Passons aux dents de votre cheval, il est conseiller de montrer votre acolyte une fois par an à un dentiste pour qu’il puisse s’assurer que tout va bien ou dans le cas contraire prodigués les soins nécessaires.

Bien entendu si vous vous rendez compte que votre acolyte à mal aux dents il ne faut pas hésiter à rappeler le dentistes plutôt.

Placez vous au centre du cercle, vous devez être placé au niveau du passage de sangle du cheval.
Tenez votre longe du côté de la main où vous êtes et le reste de la longe dans l’autre main. Attention, n’enroulez pas la longe autour de vos mains, si le cheval s’emballe ou s’enfuie vous pourriez subir d’importantes blessures : enroulez votre longe en “8” et mettez votre main au centre des deux boucles.

Lorsque votre cheval est sur le cercle, veillez à ne pas vous placez trop en arrière pour éviter de prendre un coup de pied.
À l’aide de votre voix, faites avancer ou ralentir votre acolyte. Les codes vocaux sont à établir petit à petit et permettront de faire évoluer votre relation avec votre équidé. Ces mêmes codes peuvent également être utilisés à cheval.

Pour apporter plus d’impulsion, vous pouvez prendre une chambrière (que vous tiendrez dans la main qui a le reste de la longe) pour aider à faire avancer votre cheval, ou vous aider à l’éloigner de vous en agissant au niveau du passage de sangle. Cette chambrière est un outil, elle n’est aucunement là pour toucher le cheval.

En dernier lieu, ne laissez pas votre longe trainer par terre pour éviter que votre équidé ne marche dessus et pensez à mettre des gants pour éviter tout risques de brûlures.

Comment attacher ma longe ?

Il existe plusieurs manières pour attacher la longe, à choisir en fonction du comportement de son cheval ou du travail que l’on cherche.

Si vous utilisez un licol éthologique la longe s’attache uniquement à l’endroit destiné (sous le menton)

Si vous utilisez un filet soit vous pouvez attacher la longe :

  • En direct, sur l’anneau du mors du côté où vous tournez.
  • En gourmette, vous passez la longe dans l’anneau du mors du coté intérieur et vous l’attachez à l’anneau du mors côté extérieur.
  • En passant au dessus de la nuque, vous passez la longe dans l’anneau du mors coté intérieur, passez la longe au dessus de la nuque et vous l’attachez à l’anneau du mors côté extérieur. (Cette option est le plus sécurisée de notre point de vue.)
  • Pour travailler l’incurvation, et si vous maitrisez parfaitement l’exercice, vous pouvez passer votre longe dans l’anneau du mors coté intérieur puis vous allez l’attacher à l’anneau du surfaix.

Enfin, la longe est un très bon outil mais doit être utilisé à bon escient, prenez le temps d’écouter votre cheval et de suivre son rythme pour que cette séance reste une partie de plaisir pour tous les deux.